EntrepriseTechnologie

Twitter : Elon Musk fait état d’une forte baisse du chiffre d’affaire

Elon Musk - Twitter
123Vues

Les premiers jours de l’arrivée d’Elon Musk à la tête de Twitter se révèlent riches en nouvelles et en informations. Cette semaine encore, la vague massive de licenciements a fait couler beaucoup d’encre – avec des rapports faisant état de près de 3 500 employé mis à la porte pendant la nuit – et de suppressions de comptes affectant près d’un million d’utilisateurs. Ces dernières heures, Musk a fait une annonce concernant une « énorme perte de revenus » sur « sa » plateforme, selon ses propres termes.

Musk met en cause les activistes qui font pression sur les annonceurs

Malgré le fait que « rien n’a changé du côté du contrôle du contenu » et qu’il assure avoir fait « tout ce qu’il pouvait pour accommoder les activistes« , l’inventeur de Tesla et SpaceX affirme que les groupes d’activistes qui font pression sur les annonceurs sont à blâmer. On ne voit pas comment la publicité pourrait avoir l’autorité ou l’obligation de défendre la liberté d’expression en Amérique, et pourtant c’est ainsi que le tweet se termine par la phrase « ils essaient de détruire la liberté d’expression en Amérique. »

Certaines entreprises ont cessé d’annoncer sur Twitter

Selon The Verge, les affirmations de Musk ne sont pas infondés. En effet, un grand nombre d’organisations et d’entreprises influentes, comme Audi et General Motors, ont déclaré qu’elles avaient cessé de mener des campagnes publicitaires sur le site. Il est toutefois difficile d’en comprendre la cause, étant donné que Musk a commencé à laisser partir la majorité des cadres supérieurs, y compris le PDG, dès qu’il a pris le pouvoir. Ainsi, la responsable du marketing, Sarah Personette, a démissionné.

Ainsi, le média américain note que les annonceurs préfèrent généralement les plateformes stables et sans conflit. De plus, comme nous l’avons déjà mentionné, des licenciements massifs ont été décidés au cours des dernières heures.

Rien ne peut être considéré comme acquis à l’heure actuelle, mais disons que cette théorie alternative est à la fois crédible et réalisable. Pour l’instant, M. Musk n’a fourni aucune preuve pour étayer ses affirmations et n’a pas non plus expliqué en détail « tout ce qu’il est possible d’imaginer » pour apaiser les activistes.

Nous savons que Musk a rencontré par vidéo pendant 45 minutes les représentants de sept ONG pour discuter des directives relatives à la suppression des discours de haine, mais les autres actions n’ont pas été rendues publiques.

Laisser un commentaire

11 − trois =