Monde

Russie : Navalny condamné à deux ans et cing mois de prison

La peine de trois ans et cinq mois a été réduite, car l'homme de 44 ans a déjà purgé un an d'assignation à résidence pour l'affaire Yves Rocher.

Alexeï Navalny
34Views

Alexei Navalny restera en prison. Le tribunal de Moscou a condamné le dissident russe, convertissant la peine avec sursis en détention effective en raison de la violation des conditions de sa mise à l’épreuve. La peine de trois et cinq mois initialement imposée a été réduite à deux ans et cinq mois, car Navalny a déjà purgé un an d’assignation à résidence pour l’affaire Yves Rocher.

Les accusations contre Navalny

L’accusation portée contre Navalny est qu’il a enfreint les conditions de sa mise à l’épreuve alors qu’il suivait un traitement en Allemagne après avoir été empoisonné avec un agent neurotoxique Novichock, pour une affaire de corruption présumée remontant à 2014. Comme le jeune homme de 44 ans a déjà passé 10 mois en résidence surveillée, il devra purger deux ans et cinq mois de prison.

En réponse à la condamnation, les soutiens de Navalny appelle à une protestation immédiate à Moscou. “Venez immédiatement sur la place du Manège ! Notre pays a plongé dans l’anarchie totale, nous devons nous y opposer“, peut-on lire dans un tweet publié par le Fonds de lutte contre la corruption.

La Grande-Bretagne hausse le ton

Entre-temps, le gouvernement britannique de Boris Johnson a également demandé la libération immédiate et inconditionnelle de Navalny. Dans un message signé par le ministre des affaires étrangères Dominic Raab, Londres appelle également à la libération de tous les manifestants et journalistes pacifiques arrêtés en Russie ces dernières semaines.

Dominic Raab a également écrit :

Le verdict pervers d’aujourd’hui vise la victime de l’empoisonnement plutôt que les auteurs et montre comment la Russie ne respecte pas les engagements les plus fondamentaux exigés de tout membre responsable de la communauté internationale.

Les États-Unis comptent également réagir face à la Russie.  Le secrétaire d’État américain, Anthony Blinkennous, à déclaré que les USA allaient se coordonner avec leurs alliés afin d’évaluer comment tenir la Russie pour responsable de ce qui se passe avec l’affaire Navalny et décider d’appliquer des sanctions.

Laisser un commentaire

3 × 1 =