MondeScience

OVNI : “c’est une réalité” selon John Ratcliffe, directeur du renseignement sous Donald Trump

Un ancien haut responsable du renseignement s'est exprimé quant à une prochaine divulgation du gouvernement américain sur ce qu'il sait du phénomène ovnis.

OVNI - Objet volant non identifié
1.15KViews

John Ratcliffe, qui a été directeur du renseignement national sous l’ancien président Donald Trump, a été interrogé sur Fox News par l’animatrice Maria Bartiromo sur ce qu’il sait des objets volants non identifiés qui ont captivé l’imagination des gens depuis plusieurs décennies. Et selon lui, les Ovnis sont “une réalité”.

Beaucoup d’observations d’Ovnis ne sont pas rendues publiques

Au micro de Maria Bartiromo, John Ratcliffe à déclaré :

Il y a beaucoup plus d’observations que celles qui ont été rendues publiques. Certaines d’entre elles ont été déclassifiées. Et quand nous parlons d’observations, nous parlons d’objets qui ont été vus par des pilotes de la Navy ou de l’US Air Force, ou qui ont été captés par des images satellites qui révèlent des choses difficiles à expliquer. Des mouvements difficiles à reproduire pour lesquels nous n’avons pas la technologie. Ou se déplaçant à des vitesses qui dépassent le mur du son sans bang sonique.

Après avoir dit qu’il y avait eu des observations dans le monde entier, Ratcliffe a insisté sur le fait que les rapports de phénomènes aériens non identifiés” déjà connus du public ne sont que la partie émergée de l’iceberg. Et il a poursuivi :

Lorsque nous parlons d’observations, l’autre chose que je vous dirai, c’est qu’il ne s’agit pas seulement d’un pilote ou d’un satellite, ou d’une certaine collecte de renseignements. Habituellement, nous avons plusieurs capteurs qui captent ces choses, et … certains d’entre eux sont des phénomènes inexpliqués, et il y en a en fait beaucoup plus que ce qui a été rendu public.

Une divulgation le 1er juin 2021

La divulgation devrait avoir lieu d’ici le 1er juin grâce au projet de loi sur l’aide aux victimes du coronavirus et le financement du gouvernement, d’un montant de 2 300 milliards de dollars, que D. Trump a promulgué en décembre 2020. Ce projet de loi contenait la loi sur l’autorisation du renseignement pour l’exercice 2021 de la commission sénatoriale du renseignement, qui comportait une section “commentaire de la commission” traitant des “phénomènes aériens non identifiés”.

La directive du comité stipule que le rapport doit identifier, entre autres, chaque menace posée par les phénomènes aériens non identifiés et s’ils peuvent être attribués à des adversaires étrangers. “Le rapport doit être soumis sous forme non classifiée, mais peut comporter une annexe classifiée“, écrit la commission.

Le bureau du directeur du renseignement national a confirmé que la loi d’allègement COVID-19 a déclenché un compte à rebours de 180 jours pour que le secrétaire à la défense et le directeur du renseignement national présentent aux commissions du renseignement et des services armés du Congrès ce que le gouvernement américain sait des ovnis.

M. Ratcliffe, qui a supervisé la communauté du renseignement américain en tant que directeur du renseignement national de mai 2020 au 20 janvier 2021, a déclaré que les responsables cherchaient toujours une “explication plausible“, mais que parfois il n’y en avait pas :

La météo peut provoquer des perturbations, des perturbations visuelles. Parfois, nous nous demandons si nos adversaires ne disposent pas de technologies un peu plus avancées que nous ne le pensions ou que nous ne l’avions réalisé. Mais il y a des cas où nous n’avons pas de bonnes explications pour certaines des choses que nous avons vues.

Avril Haines est maintenant directrice du renseignement national dans l’administration Biden.

Le ministère de la Défense a annoncé en septembre que le secrétaire adjoint à la Défense de l’époque, David Norquist, avait approuvé la création d’un groupe de travail sur le phénomène Ovni le 4 août, et que le groupe gouvernemental serait dirigé par la marine sous la surveillance du bureau du sous-secrétaire à la Défense pour le renseignement et la sécurité.

Des vidéos OVNIS publiées l’année dernière par la Marine Nationale américaine

Des vidéos de la marine ont été publiées l’année dernière dans le cadre de la loi sur la liberté d’information, montrant des ovnis se déplaçant à des vitesses incroyables et effectuant des manœuvres aériennes apparemment impossibles. L’une des vidéos a été tournée en novembre 2004 et les deux autres ont été tournées en janvier 2015. Les trois vidéos portent les noms de code “FLIR1”, “Gimbal” et “GoFast”.

Dans les vidéos de 2015, on peut entendre des pilotes de la Marine exprimer leur incrédulité. Les trois vidéos d’ovnis ont été capturées par des F/A-18 Super Hornets de la Marine.

Les vidéos ont été rendues publiques et publiées grâce aux efforts du New York Times, ainsi qu’à ceux de la To The Stars Academy, fondée par Tom Delonge, le fondateur et chanteur des groupes Blink-182 et Angels & Airwaves.

Ratcliffe a déclaré qu’il serait “sain” que le plus grand nombre possible de ces informations soient rendues publiques. Il a également déclaré qu’il souhaitait que ces informations soient “diffusées” avant de quitter son poste, mais il a noté :

Nous n’avons pas été capables de les mettre dans un format non classifié dont nous pourrions parler assez rapidement.

Ratcliffe n’est pas le seul ancien membre de la communauté du renseignement américain à s’être exprimé sur les ovnis ces derniers mois.

L’ancien directeur de la CIA, John Brennan, a déclaré en décembre, lors d’un podcast avec l’économiste américain Tyler Cowen, que les vidéos des pilotes de la Navy “sont assez surprenantes quand on les regarde“.

M. Brennan a également déclaré :

certains des phénomènes que nous avons observé continuent d’être inexpliqués et pourraient, en fait, être le résultat de quelque chose que nous ne comprenons pas encore et qui pourrait impliquer un certain type d’activité dont certains pourraient dire qu’elle constitue une forme de vie différente.

Via : Washington Examiner

Laisser un commentaire

4 × quatre =