Divertissement

Openload et Streamango ferment suite à un coup de force de l’ACE

Openload
81Views

Deux des sites de streaming vidéo les plus visités d’internet et extrêmement populaires auprès des pirates, Openload et Streamango, ont été fermés dans le cadre d’une action de la répression du piratage de films et des émissions de télévision d’Hollywood. Les sites de streaming étaient utilisés pour héberger des versions illégales de films et séries populaires tels que Game of Thrones, des films récemment sortis au cinéma et des programmes sportifs, y compris des événements de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) en paiement à la séance.

Un accord à l’amiable et des dommages et intérêts

Openload et Streamango ont “accepté de cesser toute activité” dans le cadre d’un accord avec l’Alliance for Creativity and Entertainment (ACE), une coalition réunissant des sociétés multimédia du monde entier dans la lutte contre le piratage, a déclaré l’ACE jeudi. Les deux plateformes de streaming doivent également payer “des dommages et intérêts importants”.

L’ACE n’a pas divulgué les détails de l’accord dans son communiqué de presse, mais une source rapporte que l’ACE a mené un procès en civil contre Openload et Streamango en Allemagne qui a été réglé à l’amiable.

“L’ACE s’engage à protéger le marché légal des contenus créatifs par une série de tactiques juridiques et opérationnelles – et ceci est un grand pas vers cet objectif”, a déclaré Charles Rivkin, président et directeur général de la Motion Picture Association et président de l’ACE, dans un communiqué de presse. “Pendant des années, ces deux opérations de piratage n’ont pas réussi à prendre des mesures significatives pour arrêter la diffusion du contenu illégal, nuisant aux créateurs et trompant les consommateurs”.

Selon un rapport de 2018 de TorrentFreak, un site spécialisé dans l’actualité du secteur du P2P et du streaming, Openload était l’un des sites de streaming vidéo les plus populaires au monde, attirant plus de trafic que Hulu, HBO Go et BBC iPlayer mais moins que Netflix. Selon ce même rapport, Openload représentait 0,80 % de tout le trafic vidéo mondial.

Les sites de streaming illégaux sous pression

Les sites de streaming et de torrents illégaux existent depuis des décennies, ayant fait leur apparition bien avant les services de streaming légaux comme Netflix et Disney+.

Des sites tels que Streamcomplet, HDS.to et Papystreaming ont tous fait l’objet de procédure de fermeture de la part des autorités compétentes au cours des trois dernières années, la pression des organisations anti-piratage devient désormais beaucoup trop forte pour que la plupart des sites illégaux réputés restent en vie plus de quelques mois.

Mais malgré tous ces efforts, on assiste à la multiplication des nouveaux sites de du genre avec des noms de domaine différents. Ainsi en un an, le secteur à vu naitre des sites comme Toblek, Wobno, Mflix et Zone Streaming qui parviennent encore à prospérer.

D’autant plus que désormais les studios doivent faire face à un nouveau problème de taille avec les fuites de plus en plus courantes de blockbusters avant leur sortie même au cinéma comme ce fut le cas des films Avengers : Endgame, The Revenant ou encore Star Wars: Episode IX – The Rise of Skywalker avant même leur sortie au cinéma. La bataille des organisations gouvernementales et les studios d’Hollywood semble être sans fin.

Jeremy Martin

Laisser un commentaire