Monde

L’Italie autorise le débarquement de 140 migrants à bord l’Open Arms

Migrants à bord de l'Open Arms
34Views

L’Italie a autorisé le débarquement du navire Open Arms et des 140 migrants se trouvant à bord du navire de l’ONG espagnole. C’est l’Open Arms lui-même qui fait savoir que les naufragés passeront la période de quarantaine à bord du navire Allegra, dans le port de Palerme.

Oscar Camps, fondateur de l’ONG, explique que les naufragés à bord étaient initialement au nombre de 276. Puis trois ont été évacués il y a quelques jours alors que 75 migrants ont sauté à la mer et ont été récupérés par des patrouilleurs des garde-côtes italiens. 48 autres migrants ont sauté par dessus bord la samedi matin.

L’ONG espagnole à écrit sur Twitter :

Dix jours après avoir secouru 276 personnes dans les eaux internationales de la Méditerranée et avoir atteint une situation limite à bord, l’Italie autorise le débarquement des 140 naufragés, qui passeront la quarantaine sur le navire Allegra.

48 migrants se jettent à la mer

Samedi matin, 48 autres migrants qui étaient à bord de l’Open Arms ont sauté dans la mer pour tenter d’atteindre la côte sicilienne à la nage. Le nombre total de migrants à bord était de 276. Tous ont été secourus par le bateau de l’ONG espagnole dix jours plus tôt.

Hier, 76 personnes se sont jetées à l’eau et ont été secourues par la capitainerie, puis emmenées sur le quai. Ils ont eux aussi été transférés sur le navire Allegra pour y être mis en quarantaine. Les 48 migrants qui ont sauté à l’eau samedi matin ont également été secourus et seront eux aussi transférés sur le navire Allegra, qui rejoindra l’Open Arms pour achever le transbordement des migrants.

L’Open Arms à demandé le débarquement à l’Italie

C’est ce même Open Arms qui a signalé que les migrants avaient sauté à la mer :

Nous sommes toujours devant Palerme sans pouvoir débarquer ni avoir d’indication. À bord, la souffrance des invités et de l’équipage augmente. 48 autres personnes se sont jetées à l’eau. Donnez-nous un port sûr.

Même le fondateur Oscar Camps avait lancé un appel clair au gouvernement de Rome :

L’Italie, tout en sachant que la situation de l’Open Arms est à ses limites, nous abandonne à 1 500 mètres de Palerme sans solution ni information. Les souffrances à bord ne cessent d’augmenter, tant pour les migrants que pour l’équipage.

Jeremy Martin

Laisser un commentaire