Monde

USA : les Démocrates demandent la destitution de Trump pour incitation à l’insurrection

Trump fait l'objet d'une deuxième procédure d'impeachment durant son mandat, une première dans l'histoire des Etats-Unis.

Donald Trump
570Views

Le Parti démocrate des États-Unis a demandé aujourd’hui la destitution du président Trump, accusé d’incitation à l’insurrection à la suite de l’attaque du Capitole mercredi dernier, qui a coûté la vie à cinq personnes. Trump est en fait le premier président de l’histoire américaine à avoir été mis en accusation deux fois au cours de son mandat.

Avec cette accusation, le Parti démocrate des États-Unis a officiellement entamé une procédure de destitution pour la deuxième fois contre le président Donald Trump. Comme annoncé ces dernières heures, les Démocrates ont présenté aujourd’hui une motion de destitution à la Chambre des représentants qui pourrait être mise aux voix le 12 ou le 13 janvier.

Donald Trump : un mandat, deux procédures d’impeachment

Trump est en fait le premier président de l’histoire américaine à avoir été mis en accusation deux fois au cours de son mandat. Dans l’article de mise en accusation présenté à la Chambre, le président Trump est accusé d’avoir “menacé l’intégrité du système démocratique, entravé la transition pacifique du pouvoir et mis en danger une branche du gouvernement“, concernant les événements de Washington où les partisans de Trump ont pris d’assaut le Congrès américain en pénétrant dans les couloirs du Parlement américain et dans les bureaux des membres du Congrès et des sénateurs.

Comme l’a expliqué la présidente de la Chambre Nancy Pelosi, M. Trump aurait joué un rôle clé dans les émeutes de mercredi dernier : d’abord en ce qui concerne son discours à la foule le 6 janvier avant que les émeutiers prennent d’assaut le Capitole, puis en ce qui concerne ses paroles au secrétaire d’État républicain de Géorgie, auquel M. Trump aurait lancé un appel pour “trouver” suffisamment de voix pour remporter l’État. “Le président Trump a gravement mis en danger la sécurité des États-Unis et de ses institutions gouvernementales“, peut-on lire dans la mise en accusation, “trahissant ainsi sa confiance en tant que président, au détriment évident du peuple des États-Unis.”

Cinq morts lors des émeutes de Washington

Il y a eu cinq morts pendant les émeutes à Washington. Parmi eux, un officier de police, le policier Brian Sicknick, qui est mort des suites de blessures subies alors qu’il s’opposait physiquement aux manifestants, comme l’explique le département de police de Washington.

Les autres victimes sont les quatre partisans de Trump qui étaient arrivés à Washington pour assister au rassemblement de leur chef et ont participé aux manifestations qui ont abouti au raid du Congrès. Il s’agit de deux femmes et de deux hommes, de fervents partisans du Président sortant, comme le confirment leurs profils sur les médias sociaux : Ashli Babbit, Kevin Greeson, Benjamin Phillips et Roseanne Boyland.

Laisser un commentaire

2 × un =