EconomieEntreprise

Le secteur de la mode va investir dans le numérique pour faire face à la crise

Plus de la moitié des grandes entreprises de mode prévoient des investissements dans le numérique et les TIC au cours des trois prochaines années.

Secteur de la mode
172Views

La mode, l’un des secteurs les plus sinistré par la crise économique actuel. Elle connaît l’une de ses pires années. Cette situation va pousser la plupart des entreprises du secteur à augmenter leurs investissements dans le numérique.

55% des entreprises comptent investir dans le numérique

L’échantillon des personnes interrogées en septembre et octobre est représenté par 101 entreprises, principalement des moyennes et grandes entreprises, qui absorbent 52 % du chiffre d’affaires du secteur de la mode et du luxe.

55% des entreprises déclarent que les investissements dans le numérique et les TIC augmenteront à un taux de 10 % ou plus au cours des trois prochaines années. Seulement 9 % des entreprises déclarent que ce type d’investissements va diminuer.

La diffusion du marquage intelligent

Le marquage intelligent fait référence aux dispositifs matériels qui sont intégrés au produit et qui permettent d’accéder à des expériences numériques via des smartphones. Optimiser l’expérience d’achat et la communication avec les utilisateurs finaux de la marque.

Le secteur de la mode et du luxe est l’un des secteurs les plus à la pointe de l’utilisation des technologies de marquage intelligent.  59% des entreprises du secteur les a déjà adoptés et 36% ont choisi une solution ouverte au consommateur, qui est principalement utilisée pour confirmer l’authenticité d’un produit. En revanche, 23 % optent pour une solution fermée : dans ce cas, l’accent est mis sur la traçabilité de la chaîne d’approvisionnement.

L’évolution des organisations

Les entreprises de mode semblent être tout à fait prêtes au niveau organisationnel, en termes de méthodes et de pratiques nécessaires pour développer le changement numérique. Mais ils doivent améliorer leurs attitudes comportementales, en travaillant davantage sur la culture numérique, sur la capacité à travailler en équipe, sur les aspects doux du changement.

Laisser un commentaire

1 × un =