Monde

« La 3ème guerre mondiale sera nucléaire et dévastatrice », selon le ministre russe Sergueï Lavrov

La troisième guerre mondiale sera "nucléaire et dévastatrice". C'est ce qu'a déclaré le ministre des affaires étrangères de Moscou, Sergueï Lavrov.

Sergeï Lavrov
1.85KVues

Le ministre russe des Affaires étrangères s’est exprimé aujourd’hui est a évoqué le risque d’une généralisation du conflit en Ukraine. « La troisième guerre mondiale sera nucléaire et dévastatrice » selon ses propos. Cette déclaration de Sergueï Lavrov, n’est évidemment pas passée inaperçue dans le monde occidentale, qui craint que Vladimir Poutine actionne l’arme atomique.

La Russie surprise par l’étendue des sanctions occidentales

Dans sa déclaration à l’organe de presse Ria Novosti, Sergeï Lavrov s’est dit étonné des l’étendue des sanctions occidentales :

« Nous étions prêts à des sanctions, mais nous ne nous attendions pas à ce qu’elles soient imposées à des athlètes, des journalistes et des représentants du secteur culturel. Moscou est prêt pour un deuxième cycle de négociations avec Kiev, mais la partie ukrainienne prend son temps conformément aux instructions américaines. La délégation russe attendra la délégation ukrainienne cet après-midi à l’endroit prévu pour les discussions ».

Le ministre russe a également déclaré :

« La Russie ne permettra pas à l’Ukraine d’acquérir des armes nucléaires ».

Les forces de dissuasion mises en état d’alerte

Il y a quelques jours, le président russe Vladimir Poutine a annoncé que la dissuasion nucléaire du pays avait été mise en état d’alerte. Cette décision a été expliquée par le porte-parole du Kremlin comme une réponse à la politique de sanctions des dirigeants occidentaux et les propos récents de Joe Biden qui évoquait un risque de 3ème guerre mondiale.

Moscou affirme également que Vladimir Poutine a ordonné la mise en état d’alerte des forces de dissuasion en raison des propos de la ministre britannique des affaires étrangères, Liz Truss, qui a déclaré que la Russie était au bord d’un conflit militaire avec l’OTAN :

« Si nous n’arrêtons pas Poutine en Ukraine, d’autres pays seront en danger : les pays baltes, la Pologne, la Moldavie. Et cela pourrait se terminer par un conflit avec l’OTAN. Nous ne voulons pas que cela arrive, c’est pourquoi il est si important que nous fassions les sacrifices maintenant. »

Laisser un commentaire

9 + 15 =