People

Kanye West retiré d’Apple Music après ses propos antisémites

Kanye West
148Vues

Même Apple rompt avec Kanye West… Après ses remarques antisémites, le rappeur a été lâché par plusieurs de ses sponsors, et maintenant Apple Music a suivi le mouvement, rendant impossible l’accès à la playlist Kanye West Essentials.

Les marques tournent le dos au chanteur

Le chanteur est en train de vivre une véritable débandade, et rien ne laisse présager la fin de la tourmente.

Tout a commencé lorsqu’il s’est exprimé sur l’esclavage, le qualifiant de « choix », et sur le décès de George Floyd, un Afro-Américain de 46 ans tué par un policier à Minneapolis en juin 2020, en déclarant qu’il avait été provoqué par « une overdose de fentanyl« . Il a ensuite tenu des propos menaçant à l’égard des juifs que l’on peut clairement qualifiés d’antisémites.

Kanye West est passé du statut d’artiste le plus populaire à celui de « persona non grata » en l’espace d’un instant. La vente privée de deux paires de baskets conçues par Kanye West pour Nike a été annulée par la maison de vente aux enchères Christie’s, tandis qu’Instagram a temporairement bloqué son compte. Des entreprises comme Gap, Balenciaga, Adidas et la société de vêtements de sport Sketchers ont déjà déchiré leurs contrats.

Apple supprime les Playlists du dernier album de Kanye West

Comme indiqué précédemment, Apple a récemment ajouté son nom à la liste des entreprises tournant le dos au chanteur en supprimant les deux playlists Apple Music de West.

Cependant, la carrière complète de West est toujours accessible et seuls Kanye West Essentials et Kanye West Video Essentials sont actuellement absents des résultats de recherche du site. Apple Music devient ainsi le premier fournisseur de streaming à prendre des mesures contre West.

Pour le moment, Spotify n’a pas emboité le pas. Tout en reconnaissant que les propos de West sont « terribles », le PDG Daniel Ek a déclaré dans une interview à Reuters que c’est à son label de déterminer « s’il faut faire quelque chose ou non« .

Mais comme West n’a techniquement plus de contrat avec aucun label, la situation est plus alambiquée que cela, affirme le magazine Rolling Stone :

Avec la sortie de Donda l’année dernière, West a mis fin à son contrat avec Def Jam Recordings, où il avait passé la majorité de sa carrière. Cependant, les deux sociétés sont toujours liées car Def Jam est toujours en charge de la gestion de son catalogue, qui se compose de 10 albums studio et de plusieurs albums communs.

Kanye West a donc tout pouvoir de retirer sa discographie des services comme Apple Music et Spotify, même s’il ne semble pas vouloir le faire pour le moment.

Laisser un commentaire

deux × cinq =