Bien être

Insomnie et troubles du sommeil : régler le problème grâce à l’alimentation

La lutte contre l'insomnie et les troubles du sommeil peut commencer par la nutrition et une dose complète de mélatonine.

Femme qui n'arrive pas a dormir
311Vues

L’insomnie et les troubles du sommeil sont des problèmes contre lesquels il est possible de lutter. Parfois ces troubles sont omniprésents et sont considérés comme une maladie, mais dans d’autres cas ces problèmes sont accentués par le changement climatique et les allergies, il est alors vraiment difficile de se reposer et d’avoir un sommeil réparateur. Une personne atteinte par ces troubles se lève plus fatiguée que lorsqu’elle s’est couchée et cela dépend souvent de certains problèmes qui peuvent être résolus par une série de mesures.

La privation de sommeil entraîne une fatigue et une somnolence continue et cela affecte nos journées entre le travail, les études et les enfants dont il faut s’occuper, alors quels sont les remèdes naturels et les astuces à mettre en place pour limiter les insomnies et les troubles du sommeil ? La première chose à faire est de laisser ses soucis derrière la porte de la chambre et d’espérer que cela suffira à nous faire dormir au moins sept heures (dans le cas d’un adulte), mais est-ce vraiment si simple ?

Les règles d’or pour combattre l’insomnie et les troubles du sommeil

Pour avoir un sommeil réparateur, vous devez commencer par changer vos habitudes. La première chose à faire est de considérer le lit uniquement comme un endroit pour dormir, donc de n’y consacrer que la partie de la journée intéressée par le sommeil, d’éviter d’y rester pour regarder la télévision, lire un livre ou, pire encore, pour manger. Nous régulons la température, nous essayons d’utiliser les bons pyjamas qui ne donnent pas de gêne pendant la nuit et, surtout, nous essayons d’être ponctuels.

Les experts nous conseillent de nous coucher toujours à la même heure le soir afin d’aider le corps à maintenir un rythme régulier de sommeil et d’éveil, une astuce très importante même lorsqu’il s’agit de vos enfants qui ne vous laissent pas dormir. Vous devez éviter les siestes de l’après-midi et il est conseillé de sortir du lit lorsque vous n’avez pas sommeil.

Combattre l’insomnie par l’alimentation

Parmi les conseils à mettre en pratique contre l’insomnie et les troubles du sommeil, il y a aussi ceux liés à l’activité physique et à la nutrition. Dans le premier cas, il est conseillé de faire une activité physique mais au moins trois heures avant d’aller se coucher car la gymnastique va réactiver votre corps et donc limiter le repos.

En ce qui concerne le régime alimentaire, il convient toutefois d’éviter les viandes mijotées, les aliments frits et le fromage, mais aussi les boissons excitantes comme le thé, le coca-cola et le café à partir de la fin de l’après-midi.

La mélatonine, une hormone sécrétée par l’épiphyse aide à concilier le sommeil grâce à son action « sédative », contribue à cette lutte. Cette substance est capable de réguler notre rythme d’éveil et de sommeil, même si nous prenons une dose quotidienne discrète. Selon les experts, il suffit de 0,5 milligramme par jour, ce qui demande un changement dans notre alimentation.

Comment faire le plein de mélatonine ?

La mélatonine se trouve également dans certains aliments et, en particulier, dans les céréales complètes et les légumes. Dans le premier groupe, il faut privilégier l’avoine, l’épeautre et le millet, ces céréales « non raffinées » qui nous aident à rester en forme et aussi à dormir. Il en va de même pour les légumes, qui ont toujours été la base de notre régime.

Plus précisément, la mélatonine est contenue dans les oignons, les asperges, les radis, les tomates et les choux, mais aussi dans les fruits, secs ou non, tels que les pommes, les cerises, les bananes, les ananas, les oranges, les amandes et les noix.

Enfin, pour favoriser sa production, il est conseillé de réduire le temps passé devant les écrans de tablettes, smartphones et PC, notamment dans les heures précédant le coucher. Enfin, la lumière du soleil peut contribuer à stimuler la production de sérotonine, un neurotransmetteur qui, si nécessaire, est converti en mélatonine, assurant ainsi le cycle d’éveil et de sommeil.

Laisser un commentaire

neuf + trois =