Séries TV

Dahmer : la mini série Netflix sur Jeffrey Dahmer fait un carton d’audience

La mini-série Netflix de Ryan Murphy consacrée à l'affaire du cannibale du Milwaukee se classe dans le top 10 des séries TV les plus regardées de la plateforme de streaming.

"Dahmer - Monster" série Netflix
160Vues

« Dahmer – Monster : l’histoire de Jeffrey Dahmer« , qui a débuté sur Netflix le 21 septembre, n’a jamais fait l’objet d’une campagne commerciale tonitruante. Et pourtant, la reconstitution macabre des actes horribles commis par le tueur en série a su attirer dès le départ de nombreux spectateurs qui ont ensuite alimenté son succès grâce au bouche à oreilles.

56 millions de comptes ont déjà vu la série Dahmer

En seulement deux semaines, la série à atteint le nombre de 300 millions d’heures de visionnage et 56 millions de comptes l’ayant vu, ce qui place la série Dahmer dans le top 10 des productions les plus vus de la plateforme de streaming.

Compte tenu de sa sortie récente, le succès devrait encore s’accroître au cours des prochaines semaines. Ce triomphe n’est pas sans rappeler celui de la série sud-coréenne Squid Game, qui était également peu connue  mais qui a réussi à battre tous les scores d’audience de Netflix, devenant ainsi le meilleur démarrage parmi les séries Netflix. Ce qui lui à valu d’être renouvelée pour une deuxième saison.

Du succès mais aussi beaucoup de critiques

Les raisons du succès de la série Dahmer peut s’expliquer par le soin méticuleux que Murphy et Ian Brennan ont apporté à la reconstitution des détails de la vie du serial killer. Entre le regard absent et l’attitude paradoxalement introvertie de cet odieux personnage, la série arrive à le dépeindre dans toute sa complexité, aidée par l’interprétation remarquable d’Evan Peters.

Toutefois, de nombreuses personnes ont critiqué la série, notamment parce que la nouvelle médiatisation de l’affaire et les scènes macabres ravivent forcément la douleur des proches des victimes. Certains d’entre eux se sont d’ailleurs plaints d’être remis face à des années de souffrance sans même avoir été contacté par la production, alors que d’autres comme la mère de Tony Hughes, dénoncent les nombreuses faussetés du récit.

Laisser un commentaire

trois × 4 =