Voyage

Cratère du Ngorongoro : un joyaux de l’Afrique sauvage

Destination idéale pour tous les amateurs de safari africains, le cratère du Ngorongoro se distingue par la richesse de sa faune et ses paysage extraordinaires.

Cratère du Ngorongoro en Tanzanie
83Views

La réserve naturelle du Ngorongoro est une vaste zone située en Tanzanie et caractérisée par le plus grand cratère du monde. Il est entouré d’un paysage extraordinaire et habité par une faune riche et variée. C’est la destination rêvée pour tous les amoureux de l’Afrique sauvage et amateurs de safaris africains.

Ngorongoro : une réserve naturelle au cœur du Serengeti

Les paysages africains typiques sont secs et sans limites, mais présentent également des caractéristiques particulièrement intéressantes. L’un de ces lieux uniques est celui que l’on trouve en Tanzanie, en Afrique de l’est. Il s’agit de la réserve naturelle du Ngorongoro, une zone protégée qui s’étend dans la région de la caldeira du Ngorongoro située dans la plaine du Serengeti, au nord-ouest de la ville d’Arusha et à l’est du parc national du Serengeti, avec lequel elle constitue un territoire ininterrompu.

L’ensemble de la zone environnante constitue la réserve naturelle du Ngorongoro.Pour caractériser cette zone particulière et spectaculaire, nous trouvons le cratère, ainsi que sa flore et sa faune.

Une concentration d’animaux hors du commun

Lion Ngorongoro

D’après les dernières estimations, le cratère du Ngorongoro est habité par plus de 25 000 grands animaux. Il s’agit de troupeaux de zèbres et de gnous, mais aussi d’espèces typiques de la savane. Bien sûr, ce ne sont pas les éléphants qui manquent. Les lions qui peuplent le Ngorongoro sont nombreux et représentent la population la plus dense d’Afrique.

Les buffles, les hyènes, les chacals, les hippopotames, les babouins et les guépards ne sont pas en reste et il existe en outre des espèces rares comme les rhinocéros noirs qui sont au bord de l’extinction.

Le berceau de l’humanité

En plus de la caldeira du même nom, la réserve du Ngorongoro comprend deux autres cratères plus petits : Olmoti et Empakaai. Mais une autre attraction de l’espace naturel est le site archéologique des gorges d’Olduvai, également connu comme le “berceau de l’humanité“.

On y a en effet trouvé des restes d’hommes primitifs datant d’environ 1,75 million d’années, ainsi que divers fossiles d’animaux datant de l’âge de pierre. La totalité de la zone a été déclarée patrimoine mondial de l’UNESCO.

Le cratère du Ngorongoro en chiffres

Le cratère est situé à 2200 mètres d’altitude et mesure plus de 16 kilomètres de diamètre, occupant une superficie totale d’environ 265 kilomètres carrés. Ces chiffres impressionnants en font le plus grand cratère du monde.

Il n’y a qu’une seule route sur le côté sud de la caldeira. Quatre routes relient la couronne à l’intérieur du cratère, et la descente dure environ 30 minutes hors route.

La caldeira appartient à la plus grande zone de la réserve naturelle du Ngorongoro, la Ngorongoro Conservation Area, ou NCA. La NCA est administrée par l’Autorité de la zone de conservation de Ngorongoro, qui est un organisme indépendant du système des parcs nationaux de Tanzanie.

La NCA administre la zone d’une manière particulière. En fait, au sein de la NCA, la population massaï peut vivre et se déplacer librement, ce qui n’est le cas dans les autres parcs nationaux de Tanzanie.

Hélène Tissot

Laisser un commentaire

5 × un =