Emploi

Comment faire un CV efficace et percutant pour l’employeur ?

Faire un CV
702Vues

Les experts en recrutement et les responsables des ressources humaines n’ont parfois que très peu de temps pour lire un CV : raison de plus pour laquelle un CV bien rédigé est indispensable si vous voulez passer l’étape de l’entretien. Aujourd’hui, nous vous donnons les meilleurs conseils pour faire un CV qui intéresse les employeurs potentiels.

Comment rédiger un CV ciblé ?

Plutôt que d’envoyer des CV génériques, adaptez le à un poste spécifique, de manière à ce qu’il réponde aux besoins et aux responsabilités associés à ce poste.

Un CV adapté à chaque demande d’emploi

Il existe d’innombrables techniques de rédaction de CV ou de mises en page que vous pouvez utiliser, mais ce qui impressionnera vraiment le recruteur, c’est votre adéquation avec le rôle qu’il recherche. Plus vous serez habile et compétent dans la mise en valeur de vos qualités, plus vous aurez de chances d’être contacté pour un premier entretien.

Après tout, n’oublions jamais que le CV est notre carte de visite et que ce n’est qu’à partir de là que vous pouvez, à ce stade du processus de sélection, attirer l’attention du recruteur. C’est pourquoi il est essentiel de savoir comment rédiger un CV efficace.

S’adapter à  la description du poste pour rédiger le CV

C’est précisément parce qu’il est essentiel de mettre en évidence les informations de qualité, les compétences et l’expérience susceptibles d’attirer l’attention du recruteur qu’il faut commencer par lire très attentivement la description du poste (ou plus communément l’offre d’emploi publiée).

Dans chaque offre d’emploi, les principales compétences et expériences que l’entreprise recherche pour un rôle spécifique sont toujours mises en évidence. En apprenant à le rendre plus visible dans votre CV, vous augmenterez de façon exponentielle vos chances d’être contacté pour votre premier entretien d’embauche.

Les expériences les plus pertinentes à inclure dans votre CV

Compétences et expériences professionnelles

Les responsables RH examineront votre expérience professionnelle et votre formation, en recherchant dans votre parcours les aspects les plus pertinents pour le secteur et le poste. Veillez à inclure des informations qui mettent en évidence votre expérience dans le secteur en question.

Expérience professionnelle

Comme d’habitude, l’expérience professionnelle est la première information que vous incluez dans votre CV, immédiatement après les coordonnées, et il est toujours très important d’inclure l’expérience par ordre chronologique, de la plus récente à la plus ancienne.

Il est très important, une fois que vous avez atteint un très haut niveau d’ancienneté, de supprimer de votre CV les expériences qui sont très anciennes et qui ne sont pas contextualisées avec votre parcours professionnel actuel ou avec l’annonce à laquelle vous postulez. Les postes de stagiaire pour un professionnel ayant plus de 20 ans d’expérience peuvent être dépassés.

Lacunes éventuelles du CV

Que vous ayez été manager de transition ou que vous ayez des « trous dans votre CV » ne doit en aucun cas constituer un obstacle dans votre processus de sélection. Soyez toujours transparent dans les informations que vous incluez dans votre CV et expliquez tranquillement les raisons au cas où un recruteur vous demanderait de développer la raison de votre éventuelle période d’inactivité dans le monde du travail.

N’oubliez pas que le recruteur est votre partenaire de carrière et qu’il est bon d’établir une relation de confiance dès le départ. Il s’agit de bons conseils sur la manière de faire un CV efficace.

Le parcours de formation

Comme indiqué précédemment pour l’expérience professionnelle, le parcours académique est également un élément clé à inclure dans le CV, selon la même logique chronologique que l’expérience. N’oubliez jamais d’accorder plus d’importance aux masters ou aux doctorats si vous en avez obtenus, ou aux qualifications académiques requises comme fondamentales par la description du poste dans l’offre d’emploi.

Tout Curriculum Vitae, pour être rédigé efficacement, doit mettre en évidence l’étape la plus importante de votre formation, surtout si elle est récente. Si vous avez suivi des cours ou des séminaires après l’université, veillez à le mentionner, en plus des informations sur votre cursus universitaire et votre diplôme.

Qualifications et compétences

Suivez les étapes de la rédaction d’un CV : veillez à énumérer toutes les qualifications et compétences acquises lors d’emplois précédents ou d’autres expériences si vous pouvez les utiliser dans votre futur poste. Dans ce cas, vous pouvez également inclure les stages, les loisirs et les séminaires suivis à titre privé.

Quelles qualifications inclure dans le CV ?

Toutes celles qui, selon vous, apporteront une valeur ajoutée à votre parcours professionnel et de formation.

Toute information complémentaire, formation ou diplôme de spécialisation dans un domaine donné complète votre professionnalisme aux yeux du recruteur, qui verra votre figure comme compétente pour s’insérer dans le contexte de l’entreprise et apporter, en peu de temps, des résultats significatifs.

Langues étrangères connues et niveau de compétence

Donner de la visibilité aux langues connues et maîtrisées est toujours un élément essentiel de tout CV. N’oubliez pas de toujours indiquer la langue connue et le niveau auquel vous la maîtrisez. Dans le cas où les connaissances conversationnelles diffèrent grandement de la capacité à écrire et à comprendre une langue particulière, il est toujours bon de le préciser, sinon dans le Curriculum Vitae, du moins au début de l’entretien d’embauche.

Les recruteurs qui recherchent des professionnels maîtrisant des langues étrangères testeront votre niveau, au moins en termes de conversation, lors des premières étapes de sélection pendant votre entretien d’embauche.

N’oubliez donc pas qu’il vaut mieux ne pas mentir sur cet aspect important !

Compétences techniques ou hard skills

Probablement mieux connues aujourd’hui sous le nom de « hard skills« , les compétences techniques sont si fondamentales qu’il convient de leur consacrer un espace spécifique dans votre CV idéal.

Pensez par grappes et incluez-les, des compétences informatiques aux outils ou instruments avec lesquels vous avez travaillé. Suivant la même logique que pour les langues, il est toujours bon d’ajouter le niveau de capacité à utiliser un système informatique particulier, un outil ou autre.

Compétences transversales ou soft skills

Jamais auparavant ils n’ont été aussi pertinents dans les processus de sélection. Les compétences générales sont les principales compétences qu’un professionnel doit posséder pour travailler sur le marché du travail actuel, de plus en plus dynamique et exigeant.

Il existe de nombreux soft skills ou compétences non techniques et il est très important que chaque professionnel fasse l’effort d’analyser de manière critique celles dans lesquelles il excelle et celles qu’il peut travailler pour s’améliorer.

Les compétences générales sont infinies et nous voulons vous aider à réfléchir à ce que vous pourriez mettre sur votre Curriculum Vitae. Toutefois, n’oubliez pas de toujours être en mesure d’apporter les meilleures pratiques ou des exemples si un recruteur vous demande d’expliquer pourquoi vous avez choisi d’inclure une compétence non technique spécifique dans votre CV.

Comment faire un CV efficace avec vos succès et résultats ?

Succès professionnels

L’un des conseils pour rédiger un Curriculum Vitae qui attirera l’attention du responsable RH est de parler de vos réalisations et de vos résultats professionnels antérieurs. Cela donnera au responsable une meilleure idée de ce que l’entreprise peut attendre de vous.

Un petit paragraphe sur les meilleures pratiques

Ce n’est pas considéré comme un élément fondamental à inclure dans le CV, mais si vous voulez l’enrichir et que vous avez su résumer les informations sur l’expérience, la formation et les compétences, vous pouvez penser à inclure un petit paragraphe en bas du CV dans lequel vous apportez une bonne pratique significative d’une expérience professionnelle antérieure, un projet spécial que vous avez suivi, sans jamais oublier d’inclure les résultats obtenus et les avantages qu’il a apportés à l’organisation. Vous pouvez également envisager d’inclure un portefeuille de clients que vous avez développé.

Il est toujours essentiel de réfléchir à ce que l’entreprise recherche dans l’offre d’emploi. À partir de là, vous pouvez choisir la meilleure pratique à inclure pour créer le CV parfait.

Comment rédiger un CV facile à lire ?

Quelles que soient vos qualifications pour un poste, les responsables RH ne liront pas l’intégralité de votre CV s’il est difficile à lire. Suivez ces quelques conseils simples pour qu’il soit lisible.

Suivre la norme d’information

Mettez de côté toute forme de créativité et respectez l’ordre des informations à inclure. Le recruteur aura d’abord recours à une présélection rapide et immédiate pour voir si vous êtes un candidat pertinent pour la recherche, puis il examinera votre CV en détail pour comprendre si vous êtes le candidat parfait qu’il recherche.

La structure du CV doit donc être immédiate et claire :

  • Informations personnelles (prénom, nom de famille, etc.);
  • Informations de contact (téléphone, courriel, profil LinkedIn, etc.);
  • Expérience professionnelle (de la plus récente à la suivante dans l’ordre chronologique);
  • Formation académique;
  • Langues;
  • Compétences techniques et non techniques;
  • Autres et possibles.

La photo est facultative, mais si vous choisissez de l’inclure, n’oubliez pas d’utiliser une photo avec un fond neutre et professionnel. Il est préférable de faire prendre une photo spécialement pour le CV.

Utilisez des listes à puces au lieu de longues phrases

Une bonne stratégie pour rendre votre CV facile à lire consiste à inclure des listes à puces, des caractères gras et des mots clés qui peuvent amener le recruteur à comprendre immédiatement si votre profil est intéressant ou non.

Ainsi, vous attirerez ainsi l’attention du recruteur et, si vous correspondez à la description du poste, vous aurez beaucoup plus de chances d’être contacté pour un premier entretien d’embauche. N’oubliez pas non plus d’être toujours clair, concis et bref.

Choisissez une mise en page et une police faciles à lire

Le choix de la mise en page et de la police est purement subjectif et vous pouvez vraiment choisir ce qui vous plaît, tant que cela reste un CV professionnel et facile à lire. À moins que vous ne soyez une personne créative, préférez une mise en page sobre et élégante.

La sélection de polices que nous suggérons toujours se situe parmi 3 en particulier : Arial, Calibri, Times New Roman.

Pas d’incohérences pour un CV vraiment efficace

Évitez les lacunes dans votre CV et listez vos expériences par ordre chronologique. Surtout, assurez-vous qu’il n’y a pas d’incohérences dans la description de vos responsabilités et de vos réalisations professionnelles.

Relisez-le toujours pour identifier les éventuelles incohérences et, tant que vous y êtes, assurez-vous qu’il ne contient pas de fautes d’orthographe.

Utiliser un langage pertinent

Votre choix de mots et votre style d’écriture doivent être cohérents avec le domaine spécifique pour lequel vous postulez. Extrapoler des informations sur la façon de rédiger un CV : lisez attentivement la description du poste, elle vous donnera une idée du type de langage à utiliser.

Utiliser le bon format de fichier

La question de savoir comment rédiger un CV efficace ne doit pas s’arrêter au contenu. Si vous envoyez votre document en ligne, veillez à utiliser un type de fichier dont le format peut être ouvert par des programmes standard comme le PDF, car aucun responsable RH n’aura le temps de télécharger et d’installer un nouveau programme juste pour lire votre CV.

Laisser un commentaire

4 + 11 =