Finance

Bernard Madoff est mort en prison à l’âge de 82 ans

Bernard Madoff, connu pour avoir orchestré l'une des plus grandes escroqueries financières de l'histoire, est mort en prison à l'âge de 82 ans.

Bernard Madoff
75Views

L’ancien banquier et courtier Bernard Madoff, connu pour avoir orchestré l’une des plus grandes escroqueries financières de l’histoire, est décédé à l’âge de 82 ans. Selon la presse américaine, Madoff est décédé de causes naturelles au centre médical de la prison de Butner, dans l’État de Caroline du Nord, où il purgeait une peine de 150 ans de prison qui ne devait le voir sortir que le 31 janvier 2137.

De magnat de la finance à escroc

Né en 1938 sous le nom de Bernard Lawrence Madoff, il a commencé son activité dans le monde de la finance vers les années 1960, en réinvestissant les bénéfices de son précédent emploi de maître nageur à Long Island. Au fil des décennies, sa société Bernard Madoff Investment Securities a pris une importance croissante dans l’environnement financier américain, à tel point que Madoff est devenu président du Nasdaq, la principale liste américaine de valeurs technologiques.

Pendant sa présidence, d’importantes entreprises du secteur telles que Apple, Sun Microsystems, Google et Cisco System sont arrivées au Nasdaq.

Cependant, la carrière de Madoff a pris fin brutalement le 11 décembre 2008, lorsqu’il a été arrêté par des agents fédéraux pour avoir escroqué 65 milliards de dollars à ses clients. La société Bernard Madoff Investment Securities n’était en fait rien d’autre qu’une gigantesque chaîne de Ponzi dans laquelle les intérêts accumulés par les anciens investisseurs étaient payés avec l’argent des nouveaux investisseurs, attirés par le rendement de 10% par an que Madoff leur offrait, bien inférieur mais plus crédible que les rendements de 20 ou 30% qu’offraient plutôt d’autres fonds spéculatifs.

La fin de l’empire Madoff, déclenchée par la crise des subprimes de 2006, a également accablé les nombreuses agences de régulation américaines, dont la SEC (Commission américaine des valeurs mobilières et des changes) qui, selon les rapports, n’a jamais pu lancer une enquête sérieuse en raison de : “l’inexpérience relative de son personnel qui a sous-estimé les signaux d’alarme répétés : cela a signifié que les mesures nécessaires et fondamentales n’ont jamais été prises pour déterminer si Madoff dirigeait ou non une chaîne de Ponzi”.

Laisser un commentaire

cinq × 1 =