Auto / MotoEntrepriseTechnologie

Apple iCar : la voiture électrique autonome d’Apple pourrait sortir en 2024

Apple pourrait bientôt reprendre son projet de voiture électrique, l'Apple iCar,  destiné au grand public. La production pourrait être reportée jusqu'en 2025 en cas d'événements imprévus liés à la pandémie de coronavirus, mais dans l'intervalle, Apple serait prêt mettre les bouchées doubles pour avancer sur le futur véhicule autonome.

Apple iCar Concept
765Views

Après des années pendant lesquelles le projet a semblé tomber dans l’oubli, ou du moins être mis en sommeil,  le projet Apple iCar revient sur le devant de la scène. La voiture à conduite autonome fabriquée par la firme de Cupertino pourrait voir le jour dans les quatre ans à venir. La nouvelle nous vient de Reuters, qui pour avancer sa thèse cite des sources anonymes mais que l’agence assure être bien informée. L’ Apple iCar devrait être prête dans les 4 ans et être commercialisé d’ici 2024.

Apple iCar : un projet tombé dans l’oubli

Cela fait des années que l’on parle d’une voiture fabriquée par Apple, équipée d’une batterie électrique et d’une technologie de conduite autonome. La dernière fois que les rumeurs se sont intensifiées, c’était en 2015, lorsque l’entreprise semblait décidée à avancer rapidement sur le projet. Cependant, ces dernières années, les efforts ont été réduits et l’objectif du projet est passé de la construction d’une vraie voiture à la réalisation et au développement de technologies de conduite autonome pour être ensuite revendues à des constructeurs automobiles.

Selon Reuters, suffisamment de progrès semblent avoir été réalisés ces derniers mois pour avoir convaincu la direction d’Apple de revenir à la vision initiale du projet : la création d’un véhicule de tourisme destiné à être vendu directement aux consommateurs. Mais l’agence n’a pu obtenir aucun détail technique à ce sujet. Nous savons que le défi de l’Apple Car repose surtout sur la conception d’une batterie qui pourrait assurer une plus bonne autonomie aux véhicules tout en réduisant les coûts des composants. Ce critère est d’autant plus important que l’entreprise Tesla est déjà positionné sur le marché et propose des véhicules électriques ultra performants. Enfin, comme c’est le cas pour tous ses appareils, Apple se chargerait de la conception en s’appuyant sur des partenaires extérieurs pour la construction.

Selon les plans interceptés par Reuters, les premiers véhicules devraient entrer en production en 2024, mais pourraient être retardés jusqu’en 2025 en cas d’événements imprévus liés à la pandémie de coronavirus ou à d’autres mésaventures. Mais rien n’est encore sûr, Apple pourrait aussi faire marche arrière pour transformer le projet en un système de conduite autonome à vendre aux fabricants traditionnels.

Laisser un commentaire

quatre × 5 =