MondeTechnologie

Apple bloque la vente de tous ses produits en Russie

Outre le blocage des ventes de produits en Russie, Apple a pris d'autres mesures concernant Apple Pay, Apple Maps et les applications Russia Today et Sputnik News.

Apple
187Vues

Apple prend également des mesures dans le contexte de la guerre en Ukraine et bloque toutes les ventes d’appareils Apple en Russie. Désormais, acheter un iPhone, un iPad, un MacBook ou tout autre produit du géant de la technologie devient impossible, même en utilisant la boutique en ligne. Dans ce cas, aucune date de livraison n’est disponible. L’arrêt des exportations des produits d’Apple vers la Russie a déjà commencé la semaine dernière.

Dans un communiqué, la marque à la pomme a indiqué :

« Nous sommes profondément préoccupés par l’invasion russe en Ukraine et nous nous tenons aux côtés de toutes les personnes qui souffrent en raison de la violence. Nous soutenons les efforts humanitaires, en apportant une aide à la crise des réfugiés en cours et en faisant tout ce que nous pouvons pour soutenir nos équipes dans la région ».

Limitation des services Apple

Outre le blocage des ventes de produits en Russie, Apple a pris d’autres mesures. Parmi elles, elle a limité la fonctionnalité du service Apple Pay, utile pour le paiement à partir d’appareils mobiles.

En outre, en dehors de la Russie, il n’est plus possible de télécharger Russia Today et Sputnik News, deux applications d’information qui ont été retirées de l’App Store.

Enfin, Apple Maps a bloqué les données relatives au trafic et aux accidents pour la sécurité des citoyens ukrainiens. Une démarche entreprise auparavant par Google Maps, dans le même but de protéger les civils en Ukraine.

« Nous continuerons à évaluer la situation et serons en communication avec les gouvernements concernés sur les actions que nous entreprenons. Nous nous joignons à tous ceux qui, dans le monde entier, appellent à la paix ».

Apple n’est pas la seule entreprise active dans ce contexte. Comme indiqué précédemment, Google a mené des opérations similaires avec Maps, et a également bloqué plusieurs chaînes de médias d’État russes sur YouTube. Facebook a également évolué dans ce sens, provoquant le ressentiment du gouvernement russe, qui a bloqué ces dernières heures le réseau social de Meta, ainsi que Twitter. En parallèle, les studios de productions cinématographiques Warner Bros, Disney et Sony ont suspendu les sorties de leurs films en Russie.

Laisser un commentaire

cinq × 3 =